[BLOG] Road Trip à Cuba en backpack, carnet de voyage et itinéraire

Cuba c’est : des paysages magnifiques, des vieilles voitures américaines, une histoire parfois pas facile à comprendre, beaucoup de contradictions et un retour dans les années 60.

A découvrir absolument et rapidement !

_SD_0861b

Infos pratiques : 

Météo : Mars est une période vraiment sympa. Comparé à la France à cette période il fait très chaud à Cuba (environ 30°C) mais pour eux c’est l’hiver.

Soleil et moustiques : On est aux Caraïbes alors même en hiver le soleil est violent pour nos peaux bien blanches. Faites votre stock de crème solaire indice 50 minimum avant de partir car il est quasiment impossible d’en trouver sur place. Les moustiques par contre sont plutôt absents à cette période.

Visa : Il est nécessaire de vous munir d’un visa touristique pour vous rendre à Cuba. Si vous avez la chance (ou pas) d’être parisien, vous pouvez vous rendre directement au consulat de Cuba ! Sinon, vous pourrez faire une demande de visa en ligne : https://www.novelacuba.com/carte-de-tourisme-cuba. Il faut compter 27€/visa. Vérifiez néanmoins si les Visa ne sont pas inclus avec votre vol : nous avons fait la dernière partie du voyage avec Air Canada Red pour le trajet Toronto  – La Havane et des visas ont été distribués dans l’avion. Nous aurions donc pu économiser une cinquantaine d’euros mais l’info était inscrite nulle part.

Logements : Le mieux, ce sont les Casas Particulares (chambre chez l’habitant). C’est la forme d’hébergement la plus économique, la plus rependue et la plus authentique qui existe à Cuba. Beaucoup de casas peuvent être réservées à l’avance sur des plateformes de réservation comme Airbnb. Vous pouvez aussi en trouver sur place en demandant par exemple au chauffeur de taxi.

En plus, les petits-déjeuners dans les casas sont délicieux et vous aurez le ventre rempli pour la journée pour seulement 5CUC/personne.

Les hôtels sont très chers et assez anciens. A éviter !

Langue : No inglés, solo español ! C’est une phrase que vous entendrez souvent car l’anglais n’est pas encore une langue très rependue à Cuba. Mieux vaut alors se replonger ou apprendre quelques bases d’espagnol avant de partir. Cela vous permettra d’échanger plus facilement avec vos hôtes.

Transport : Il y a le choix à Cuba pour se déplacer. Les plus rependus sont les bus des compagnies Viazul et Transtur, les taxis collectifs dans les vieilles américaines, les cubataxis (taxi officiel) et la location de voiture.

Les bus et les taxis collectifs sont les moyens de transport les moins chers pour voyager à Cuba. En plus, les trajets en taxi collectif sont toujours des expériences inoubliables !

Internet : Si vous souhaitez réaliser une cure de désintoxication de portable, allez à Cuba ! Pour avoir le wifi, il faut acheter des cartes internet (environ 1CUC l’heure) dans les centres ETECSA, l’opérateur national des communications. Le nombre de points wifi est assez limité et vous les reconnaitrez au nombre de personnes assises sur les bancs avec leur portable à la main.

GPS : Qui dit pas d’internet dit pas de Google Maps ou autres applications nécessitant des données cellulaires. Téléchargez l’application maps.me et la carte de Cuba avant de partir, une tuerie !

Décalage horaire : Il y a 5h de différence entre la France et Cuba : quand il est 12h à Cuba, il est 17h en France, quelque soit la saison.

Monnaie : Deux monnaies circulent à Cuba :

– le peso national (CUP), la monnaie locale des cubains

– le peso convertible (CUC), la monnaies des touristes. C’est avec cette monnaie que vous payerez pendant l’ensemble de votre séjour. Elle vaut 8 fois la monnaie locale.

Itinéraire :

Plan de travail 1

1 – Viñales, notre coup de cœur à Cuba

_SD_0391

Le paradis sur terre pour ceux qui aiment la nature, les chevaux, les cigares et pour découvrir le vrai Cuba. Vinales est un petit village situé au nord-ouest de l’ile de cuba, au milieu des Mogotes. Mars est idéal pour visiter Viñales, les agriculteurs sont en pleine récolte du tabac !

Comment s’y rendre ?

Tous les jours, deux liaisons en bus assurent le trajet entre la Havane et Vinales (9h00 et 14h30). Vous pouvez réserver vos billets sur internet via le site de la compagnie Viazul. N’oubliez pas d’imprimer vos billets avant de partir ! Sinon vous pouvez les acheter directement à la gare du Viazul qui est située à côté du Parc Zoologique de la Havane.

Le bus met 4h pour parcourir les 180km pour 12 CUC/personne.

Vous pouvez également demander à votre casa sur la Havane de vous organiser un trajet en taxi collectif. Souvent, les taxis viennent vous récupérer devant la porte mais ce n’est pas assuré que le temps de trajet soit réduit. A Cuba, les chauffeurs font beaucoup, beaucoup d’arrêts !

Combien de temps rester à Viñales ?

3 jours – 3 nuits suffisent pour visiter Vinales et ses environs. Vous aurez même le temps d’inclure une excursion sur une île ou une plage paradisiaque située à 1h-2h de route.

Quelles activités et visites faire à Viñales ?

  • Balade à Cheval

_SD_0661

L’une des activités principales à Viñales est la balade à cheval dans les Mogotes. Vous vous sentirez tel un « Caballo » ! Vous pouvez réserver votre balade sur place ou via Airbnb (solution choisie lors de notre séjour).

Aucun regret pour ce choix, c’est l’un de nos plus beaux souvenirs de Cuba ! Au programme : balade à cheval, visite d’une grotte avec piscine naturelle d’eau douce, visite d’une fabrique de cigares avec la possibilité de goûter, dégustation de rhum, magnifique coucher de soleil, galop à travers les Mogotes, soirée avec diner traditionnel et partie de dominos cubain chez les parents du guide. Son nom : José Manuel (Sunset Ride & Traditional Dinner sur Airbnb).

Pour 7h de balade, les visites et le repas, il faut prévoir 40€/personne. En général, les balades à cheval à Cuba sont peu chères, environ 30 CUC les trois heures. Par contre, amis des animaux et des chevaux, vous allez peut-être avoir mal au cœur. Les chevaux sont encore Cuba des animaux de travail, peu soignés. Il faut donc faire attention quand vous réservez une balade à bien regarder l’état des chevaux. Ceux de José Manuel étaient en forme mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas sur l’ile…

  • Découverte de la ville et des environs :

Il n’y a pas vraiment de monument à visiter à Viñales, il faut surtout déambuler pour découvrir cette petite ville de fabricants de tabac aux maisons très colorées.

Vous pouvez aller vous balader à l’ombre des arbres du Jardin Botanique, vous promener sur les chemins tout autour de Viñales et vous arrêter boire une Piña colada dans une case.

Si vous avez du temps, faites un petit détour par le supermarché pour vous rendre compte de la difficulté d’approvisionnement que peuvent vivre les habitants de Viñales, vous savourerez d’avantage votre petit déjeuner !

Il y a également le Mur de la Préhistoire qui est un peu à l’extérieur de la ville. Aucun conseil à vous donner sur ce lieu car nous n’y avons pas été.

  • Un peu de hauteur:

Pour avoir une vue dégagée sur la vallée de Viñales, il faut monter à l’hôtel Los Jazmines. Il n’y a pas de liaison en bus mais vous pouvez monter à pieds ou en stop. Il y a une terrasse accessible avec piscine pour 3CUC/personne (négociable). Ne vous attendez pas une piscine de luxe mais le panorama est magnifique.

Sur le chemin vous pouvez en profiter pour vous arrêter au restaurant Balcón del Valle et sa terrasse surplombant les Mogotes. Au menu, pollo (poulet) ou fruits de mer avec différents accompagnements. Le menu est à 12CUC boissons comprises. Ce n’est pas gastronomique mais la nourriture y est assez bonne pour Cuba.

  • Envie de mer :

Day 3

L’agence de voyage Cubanacan (dans la rue principale) propose des excursions à Cayo Levisa, une île encore protégée du grand développement touristique et accessible depuis Vinales.

L’excursion comprend le trajet en bus jusqu’à l’embarcadère où vous attendent deux bateaux sortis d’un autre temps et un repas ou sandwich.

Si la plage de sable fin et la mer turquoise font rêver, le restaurant avec buffet à volonté n’est vraiment pas fou… Privilégiez l’option sandwich qui est en fait un croque-monsieur bien plus appétissant.

Si vous recherchez du calme et de l’intimité, marchez vers votre droite, traversez les mangroves et vous découvrirez la plage quasi déserte de Punta Arena !

Le transport sur place :

Si vous avez un budget transport réduit, il faut marcher, beaucoup marcher ou faire du stop ! Ce qui vous permet de rentrer en vieille Lada ou en charrette à bœufs (sisi !!).

Sinon, il y a également des taxis collectifs ou des taxis pour vous permettre de vous déplacer où vous voulez.

Où dormir ?

Il y a milles casas à Vinales, c’est assez difficile de vous recommander quelque chose. Privilégiez peut-être une casa sur les hauteurs de la ville pour pouvoir prendre le petit-déjeuner sur une terrasse avec une vue dégagée. Nous avions opté pour la Casa Ariel.

2 – La Baie des Cochons, un peu d’histoire

Comment s’y rendre ?

Depuis Viñales, pas de liaison directe en bus, ce qui vous permet de tester les fameux taxis collectifs ! Et là c’est toute une aventure !

Demandez à votre casa d’appeler un chauffeur (il s’agit souvent d’un cousin/copain) et fixez les prix de la course. Pour faire Viñales / Playa Giron, comptez 35-40 CUC/personne.

Attention à l’arnaque ! Le trajet n’est pas direct entre Viñales et la Baie des Cochons. Tous les chauffeurs de Viñales vous déposeront sur une aire d’autoroute à côté de la Havane. Si le chauffeur est correct, un autre chauffeur prendra le relais depuis l’aire jusqu’à la Playa Giron. Le temps d’attente sur l’aire dépend des arrivées et des destinations de tous les touristes ! Un joli bordel !

Une fois arrivée sur place, le chauffeur de taxi dépose chaque touriste devant sa casa respective. Il faut donc attendre que votre tour arrive !

Combien de temps rester à Playa Giron ?

FSD_1447

Pas plus d’une nuit et l’équivalent d’une journée (arrivée à 16h et départ à 14h le lendemain avec le bus).

Il faut se l’avouer il n’y a pas grand-chose à faire à Playa Giron ! La ville est plutôt déserte comme son village de vacances abandonné qui longe la côte !

Quelles activités et visites faire à Playa Giron ?

Vous pouvez aller à la Playa de los Cocos pour bronzer et faire un peu de snorkeling.

Il y a également un petit musée, le Museo Giron retraçant l’histoire de la Baie des Cochons. Vous en aurez pour 2CUC/personne. Le musée n’est pas vraiment impartial et surtout tout en espagnol mais il est plutôt intéressant pour comprendre la vie cubaine.

Si vous avez envie de marcher, vous pouvez aller faire un tour sur l’ancien aérodrome ! Il ne reste plus grand-chose mais cela vous prendra une petite heure de votre temps tout de même !

Quand vous aurez fait tout ça, vous pourrez prendre le temps de casser et de déguster une noix de coco au milieu de la route ! Délicieux !

Où dormir et manger ?

Si vous trouvez une casa qui a des vélos et des équipements de snorkeling à vous prêter, c’est un plus !

Pour le repas, vous pouvez aller manger une pizza et boire une bière au Bar de la Playa ! Sinon, n’hésitez pas à demander à votre casa de manger le soir chez eux.

3 – Trinidad, la cité coloniale

Trinidad est une petite ville dont le riche passé colonial et son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988 lui ont permis de garder son caractère authentique et tranquille. Prenez le temps de marcher sur ses routes pavées et n’hésitez pas à sortir du centre touristique pour découvrir le vrai Trinidad.

Comment s’y rendre ?

Depuis Playa Giron, il y a une liaison en bus. Deux départs par jour à 10h et 14h30 pour 12 CUC/personne et un peu plus de 2h de trajet.

Combien de temps rester à Trinidad ?

3 jours – 2 nuits suffisent pour visiter Trinidad et la Vallée de Los Ingenios.

Quelles activités et visites faire à Trinidad ?

  • Balade à Cheval – coup de gueule

Vous entendrez partout des hommes crier « Horse riding to the waterfalls ? ». Si vous aimez les chevaux, n’y allez pas… Tous les chevaux (c’est-à-dire plus d’une centaine) sont regroupés à une des sorties de Trinidad. Ils ne sont généralement pas très en forme (poils ternes, plaies, regard vide…). Votre guide vous trouvera un cheval dont vous ne connaîtrez jamais le nom…

C’est parti pour 6h de balade, youpi ! Sauf qu’en fait, vous allez vous arrêter une première fois boire un verre de jus de canne à sucre (non compris dans l’excursion), vous vous arrêterez deux heures à une chute d’eau ! La fameuse « Waterfall » ! Sympa mais hyper bondée ! Puis vous vous arrêterez une troisième fois pour manger (non compris dans la réservation).

Bref, il y a beaucoup d’arrêts pour pousser les touristes à consommer, des explications quasi inexistantes sur l’histoire de la vallée de Los Ingenios et le travail dans les champs de canne à sucre. Les chevaux n’avancent pas du tout au même rythme et l’itinéraire est vraiment très fréquenté.

Malgré tout, le cheval reste un des moyens les plus sympas pour découvrir les magnifiques paysages de la vallée de Los Ingenios.

  • Découverte de la ville et des environs :

_SD_2128

La vallée de Los Ingenios : Située à l’est de Trinidad, cette vallée est aussi sur la liste du patrimoine mondiale de l’Unesco. Connue pour son industrie sucrière, vous pouvez aller vous y balader à cheval, en train ou en taxi.

La Plaza Mayor : Lieu incontournable de Trinidad, la Plaza Mayor est le centre culturel et touristique de la ville. Vous y trouverez un des spot Wifi de la ville, l’imposante Eglise Santisima, un petit parc joliment aménagé et quelques musées.

Pour en profiter, installez-vous à la Casa de la Musica avec une boisson et un bon livre. Quelques lézards géants viendront surement vous accoster durant votre séance lecture.

Tous les soirs sur cette place, un orchestre s’installe et l’accès devient payant. Comptez 1CUC/personne pour l’entrée

En dehors des sentiers battus : Aller à Cuba c’est aussi prendre le temps de se promener dans les quartiers moins touristiques et d’aller à la rencontre des cubains. Vous y découvrirez la vraie vie cubaine, leurs maisons colorées. Vous verrez les enfants jouer devant chez eux, les femmes laver à grand sceau d’eau leur intérieur et leur bout de trottoir, ou tout simplement discuter sur le palier.

  • Un peu de hauteur :

_SD_1816

Rendez-vous au Musée national de la lutte contre les bandits (Museo Nacional de la Lucha Contra Bandidos) pour admirer le superbe panorama qu’offre son clocher sur la ville. L’entrée est à 2CUC.

Il y a également le restaurant Vista Gourmet pour un petit verre en terrasse au coucher de soleil ! Magnifique !!

Si vous êtes courageux, ou un peu fou, vous pouvez escalader la montagne et vous rendre à l’antenne relais. Normalement vous avez une vue à la fois sur Trinidad et sur la vallée de Los Ingenios. Malheureusement, une vipère coupée en deux sur notre passage ne nous a pas donné envie d’aller plus loin que l’antenne relais ! En tout cas, si vous y allez, pensez à la crème solaire et à l’eau !

  • Découverte de la boisson locale :

La boisson locale incontournable à Trinidad est le Canchanchara. Elle est réalisée à base de jus de citron vert, miel et rhum blanc. Les cubains la servent dans une tasse en terre cuite !

Où dormir et manger ?

La casa de Fany y Odalis est un vrai petit coin de paradis. Les petit-déjeuners sont excellents et la terrasse vraiment sympa. Odalys parle anglais ce qui permet de bien échanger avec lui sur la vie à Cuba, les évolutions technologiques, le niveau de vie des cubains. De plus, sa casa est à proximité immédiate du centre de la ville.

Restaurants testés lors du séjour :

Los Conspiradores : magnifique terrasse avec guirlande type guinguette et bougainvillier. Restaurant très sympa mais un peu cher pour Cuba !

La Botija : restaurant parfait pour rencontrer d’autres voyageurs ! Vous partagerez votre table avec 1,2,3,4 personnes. Burgers et pizzas sont à la carte ! On n’est loin de la nourriture traditionnelle Cubaine mais les portions sont généreuses et l’ambiance vraiment sympa. Il y a également de la musique live tous les soirs. Pensez à y manger tôt ou tard car entre 19h et 21h il y a la queue pour y accéder.

Vous pourrez également déguster un bon café accompagné d’un morceau de chocolat au « Café Don Pepe ». Un petit coin de verdure situé pas loin de la Plaza Mayor et du musée de la lutte contre les bandits.

4 – Varadero, la ville balnéaire à la mode Cubaine

_SD_2248

C’est LA zone balnéaire de Cuba ! C’est le seul endroit où vous pourrez voir autant d’hôtels et de magasins ! Ne vous attendez pas à faire du shopping là-bas, n’oubliez pas que vous êtes à Cuba ! Leur collection Lacoste date des années 2000 et vous pouvez même vous demander si les chaussures n’ont pas déjà été portées !

Attention, Varadero est une ville très étendue. Vous serez surement obligés de faire du stop ou de prendre un Coco taxi pour vous déplacer.

Comment s’y rendre ?

Depuis Trinidad, il y a deux liaisons journalières en bus. Le trajet est long.. environ 6h30 pour rejoindre Varadero. Comptez 20 CUC/personne.

Combien de temps rester à Varadero ?

Cela dépend complément de ce que vous souhaitez et de ce que vous aimez !

1 jour – 2 nuits pour ceux qui veulent juste faire un arrêt repos, beaucoup plus si vous êtes des amoureux de la farniente, des longues journées sur la plage comme nos voisins de casa, des canadiens qui viennent deux mois tous les ans !

Quelles activités et visites faire à Varadero ?

Il n’y a rien de spécial à visiter dans Varadero mais la plage y est magnifique !

Si vous en avez assez de la plage, vous pouvez toujours aller faire du pédalo et vous reposer à l’ombre dans le Parque Josone en sirotant une Piña colada.

Où dormir et manger ?

Varadero est surement un des endroits où vous pouvez hésiter entre prendre un hôtel avec piscine ou une casa. La ville est tellement touristique que la casa n’a pas vraiment d’intérêt (sauf peut-être le prix). En tout cas, vous en aurez pour cher à Varadero.

5 – La Havane, la ville de tous les contrastes

_SD_2475

C’est la capitale de Cuba, c’est la que l’on ressent le plus l’impact du tourisme sur la vie Cubaine, l’ouverture économique sur le monde, son repli communisme.

C’est une ville qui est bruyante, sale, assez pauvre mais tellement belle !

Comment s’y rendre ?

Depuis Varadero, il y a une liaison en bus, des taxis, un ancien train sucrier. Vous aurez le choix !

Par contre, il n’y a pas de liaison en bus avant midi. Si vous voulez partir tôt la meilleure option reste le taxi. Le départ de Varadero se fera vers 9h et vous en aurez pour 10 CUC/Pers.

Combien de temps rester à La Havane ?

3 jours suffisent pour visiter la Havane.

Quelles activités et visites faire à La Havane ?

Pour visiter la Havane, il faut se promener au gré de ses envies, sans suivre d’itinéraire précis. Vous tomberez forcément sur les lieux phares de la ville !

N’hésitez pas à lever les yeux pour admirer la diversité architecturale de la Havane mais aussi leurs talents de peintre (ironique) et la façon bien à eux de sauver leurs balcons. Vous pourrez également voir des ruines d’anciens hôtels de luxe ou de théâtres datant des années 50 et maintenant complètement abandonnés.

Voici quand même les quartiers et lieux incontournables de la Havane :

– Habana Vieja : c’est le quartier le plus vieux et le plus touristique de la Havane. C’est aussi un quartier qui a beaucoup été rénové et où vous trouverez un nombre incalculable de restaurants/bars. Il faut voir les 4 places de ce quartier : la Plaza Vieja, la Plaza San Francisco, la Plaza de Armas et la Plaza de la Cathédral

En face de Habana Vieja, il y a une multitude de forts. Pour vous y rendre vous pouvez prendre le bus ou le ferry qui va à Casablanca pour quelques CUC.

_SD_2978

Vous pourrez monter à la statue du Christ, voir les militaires cubains s’entrainer et vous rendre au Castillo de San Carlos de la Cabana.  Pour tout vous dire, ce n’est pas la meilleure expérience cubaine. Les autres forts sont peut-être plus intéressants mais celui-ci n’était pas très animé lors de notre passage… Début mars, il n’y a apparemment pas grand monde qui s’aventure là-bas et pas beaucoup d’animations/présentations dans le fort. Alors, si vous voulez un peu de calme allez-y sinon tester peut-être un autre fort !

– Centro Habana :  c’est un quartier très populaire où vous pourrez voir des scènes de vie typiques comme des enfants qui jouent au foot en fin de journée au milieu des rues. C’est aussi le quartier de tous les contrastes, d’une rue à l’autre vous pouvez passer d’une rue sale à une place immaculée, d’un bâtiment néo-classique à une vieille ruine.

Centro Habana abrite également le monument incontournable de la Havane : la réplique Cubaine du Capitole.

Si vous prenez le Capitole comme référence géographique de ce quartier et que vous l’avez dans le dos, il y a :

– derrière vous, le Quartier Chinois (un peu comme aux USA) : enfin ce qu’il en reste c’est-à-dire une porte et quelques rues dont le nom est traduit. Peu de Chinois vivent encore dans ce quartier.

– en face, des immeubles colorés : c’est le cliché carte postale avec la vieille américaine !

– à droite le Parque Central : c’est de là que partent toutes les vieilles voitures colorées que vous verrez dans la Havane.

Un peu plus loin vous découvrirez le Prado (ou Paseo de Mari) : c’est une promenade qui relie le Parque Central au début du Malécon. Très ombragée, vous pourrez croiser des enfants en uniforme en train de faire du sport.

Une fois sur le front de mer, empruntez la célèbre promenade appelée Malecon. Vous lirez dans tous les guides que c’est un endroit très vivant ou les havanais aiment se retrouver le soir autour de groupes de musique pour danser. Bon, c’est peut-être le cas 360 jours par an mais en tout cas quand il y a du vent, il n’y a absolument personne qui s’y promène ! Par contre, le spectacle des vagues qui viennent s’écraser sur la digue est magnifique, surtout lors de la Golden Hour !

_SD_2640

– Habana Vedado : quartier le plus moderne de la Havane, c’est là que se trouve la Place de la Révolution et les immenses portraits de Che Guevara et Camilo Cienfuegos. C’est le lieu de rendez-vous de tous les havanais pour les grands rassemblements et les discours de Fidel Castro. Vous retrouverez d’ailleurs toute la démesure des pays autoritaires avec une place immense mais vide et des routes très larges alors que seulement une dizaine de voitures y circulent.

De l’autre côté de la place, se dresse le Mémorial de José Marti, héros national à Cuba. Vous pouvez y monter pour prendre un peu de hauteur sur la Havane. Vue panoramique à 360° !

Pour vous y rendre depuis le Capitole, comptez une bonne heure à pieds ! Oui bien sûr, vous pourriez prendre un taxi mais vous rateriez beaucoup de choses : l’étale du boucher, le centre commercial cubain, la fabrique de cigare. Bref il faut vivre à pied pour visiter la Havane !

Il faut quand même l’avouer, craquer pour un tour en vieille américaine c’est aussi très sympa ! Le chauffeur vous emmène dans tous les lieux incontournables du Centro Habana présentés au-dessus. Il vous fera aussi passer dans un quartier magnifique ! Il se situe autour du Parque John Lennon. Il n’y a que des vieilles maisons coloniales, presque complétement abandonnées maintenant mais qui ont un style fou ! Pour le prix, il faut négocier car les tarifs sont très chers pour CUBA (nous l’avions eu à 30CUC pour 1h de balade).

Où dormir et manger ?

Le mieux, pour visiter La Havane, c’est de trouver une casa dans les quartiers : Centro Habana et Habana Vieja. C’est là, que se concentre la plupart des lieux touristiques et culturels de la Havane (sauf la Place de La Révolution)

Par contre, ne réservez pas à la casa Maeyly, la pire casa de notre séjour à Cuba… La Casa est bien située et les photos sur Airbnb sont vraiment sympa. La réalité est complétement différente : la chambre est très bruyante avec de fortes odeurs de canalisations dans la salle de bain. La terrasse est agréable mais il ne faut pas regarder dans la rue (ordures sur tous les trottoirs, bennes débordantes juste en face, et immeubles délabrées). Un petit déjeuner assez light par rapport à ce que les autres casas proposent et surtout une propriétaire complétement absente.  Alors certes, c’est Cuba, mais au prix de la chambre c’était très décevant…

Restaurants testés lors du séjour :

BEMBE tapas & bar : bar à tapas qui se situe derrière le capitole. L’endroit est cosy et les tapas sont bonnes. La planche à partager à deux n’est quand même pas très fournie…

Sarra Restaurant : le meilleur repas de tout notre séjour à Cuba ! Une petite bombe ce restaurant ! La nourriture est très bonne, les quantités généreuses, les mojitos excellents, le rhum aussi et la terrasse jolie et agréable ! Bref une belle soirée en perspective !

Prendre un verre :

Installez-vous sur la terrasse de Cervezas y Maltas, un bar à bière situé sur la Plaza Vieja. C’est un endroit très sympa !

 

Tout ce long texte est résumé dans la vidéo ! N’hésitez pas à partager et à aimer la page Facebook ! La suite de nos voyages est en cours d’écriture !